Un soldat français tué en Afghanistan

(Radio France ©RF/Valérie Crova)

Un soldat français a été tué aujourd’hui dans une attaque meurtrière en Afghanistan. Le militaire appartenait au 3e Régiment d'infanterie de marine de Vannes. Neuf autres soldats ont été blessés.

Le soldat français, âgé de 24 ans, caporal au 3e RIMA de Vannes a été tué par un engin explosif dans la région de Showkhi, au nord est du pays.

Selon l'état-major des armées, l'engin explosif a explosé sous un camion blindé français.
Quasiment tous les occupants du véhicule ont été touchés.
Neuf soldats ont été blessés.
“Quatre sont dans un état grave” selon Christophe Prazuck, porte-parole de l'état-major des armées.
“La mission des militaires était de sécuriser l'axe routier avant le passage d'un convoi logistique” explique le ministre de la Défense Hervé Morin.

Le 1er août, un caporal de 22 ans, également du RIMA de Vannes avait déjà été
tué lors d'une opération de soutien à l'armée afghane dans la vallée
de Ghayne, au nord-est de Kaboul.

Nicolas Sarkozy a fait part de sa “grande émotion”.
Le président de la République “s'associe à la douleur des familles.”
Il réaffirme “son soutien au peuple afghan et aux autorités
afghanes”.
Il condamne “avec force cette violence aveugle” et a exprimé “la
détermination de la France à continuer d'œuvrer au rétablissement de la paix et
au développement en Afghanistan.”

Ce nouveau décès porte à 30 le nombre de soldats français qui ont trouvé la mort en Afghanistan depuis leur déploiement en 2001.
Au total, la France a déployé 2.900 militaires dans le pays.

L'armée française avait été particulièrement touchée les 18 et 19 août 2008.
Dix soldats étaient tombés dans une embuscade des talibans à l'est de Kaboul.

Mikaël Roparz, avec agences

Vous êtes à nouveau en ligne