Afghanistan : l'effondrement d'un pan entier de montagne pourrait avoir fait 2 500 morts

Les pluies torrentielles ont provoqué un gigantesque glissement de terrain dans la province du Badakhshan, au nord-est de l\'Afghanistan.
Les pluies torrentielles ont provoqué un gigantesque glissement de terrain dans la province du Badakhshan, au nord-est de l'Afghanistan. ( REUTERS / FRANCETV INFO)

Un bilan provisoire fait état de 350 morts. Mais il risque de s'alourdir. "Nous ne pensons pas qu'il puisse y avoir des survivants", a indiqué le vice-gouverneur de la province.

Le bilan n'est pas encore définitif, mais il risque d'être lourd. Un glissement de terrain provoqué par des pluies torrentielles a fait au moins 350 morts dans la province du Badakhshan (nord-est de l'Afghanistan), indique l'ONU, vendredi 2 mai, dans un premier bilan. Mais le gouverneur de la province indique qu'il pourrait y avoir 2 500 morts. "Des femmes et des enfants pourraient avoir péri", a-t-il précisé.

REUTERS

"Nous ne pensons pas qu'il puisse y avoir de survivants"

"De 350 à 400 maisons ont été détruites dans le district d'Argo à la suite de glissements de terrain provoqués par de fortes pluies", ajoute Mohammad Baidaar, le vice-gouverneur de la province.

"Il y avait plus de 1 000 familles qui vivaient dans ce village", a-t-il poursuivi. "Vu que le pan de montagne qui s'est effondré est très important, nous ne pensons pas qu'il puisse y avoir des survivants", a-t-il précisé.

"Une terrible tragédie", selon Barack Obama

Le président Hamid Karzaï a ordonné aux autorités de lancer sans attendre les opérations de secours. "Une délégation gouvernementale de haut rang se rendra prochainement dans la province de Badakhshan pour fournir une aide aux habitants touchés", a déclaré la présidence.

"Nos pensées vont aux habitants en Afghanistan qui sont confrontés à une terrible tragédie", a déclaré Barack Obama lors d'une conférence de presse commune à Washington avec la chancelière allemande Angela Merkel. "Nous nous tenons prêts à aider nos partenaires afghans pour faire face à cette catastrophe", a souligné le président américain.

Vous êtes à nouveau en ligne