Un chauffeur de taxi japonais piégeait ses clientes pour les faire uriner dans sa voiture

La police japonaise a arrêté, jeudi 8 mai 2014, un taxi qui offrait à ses clientes des gâteaux mêlés à des diurétiques. Pour le plaisir de les voir uriner.
La police japonaise a arrêté, jeudi 8 mai 2014, un taxi qui offrait à ses clientes des gâteaux mêlés à des diurétiques. Pour le plaisir de les voir uriner. (CHAD EHLERS / TIPS / AFP)

Le chauffeur offrait à ses passagères des gâteaux apéritifs bourrés de diurétiques. Il a été arrêté.

"Ça m'excitait de voir des femmes qui ne pouvaient plus se retenir", s'est expliqué le chauffeur aux enquêteurs. La police japonaise a annoncé, jeudi 8 mai, avoir arrêté un chauffeur de taxi qui offrait à ses passagères des gâteaux apéritifs bourrés de diurétiques rien que pour le plaisir de les voir uriner dans sa voiture.

Selon un responsable des forces de l'ordre, la police a saisi chez lui une cinquantaine d'enregistrements de femmes en train de se soulager dans son taxi, des vidéos qu'il a réalisées avec une petite caméra de sécurité. Le chauffeur, dont l'identité n'a pas été révélée, a expliqué qu'il achetait les diurétiques sur internet et ensuite les mélangeait avec des biscuits salés.

L'une des passagères piégées fin octobre dernier à Osaka, dans l'ouest du Japon, s'est plainte, indiquant que le chauffeur lui avait proposé une course à moitié prix et en plus offert quelques gâteaux apéritifs. Ce dernier a ensuite refusé de s'arrêter quand la passagère lui a demandé d'aller aux toilettes mais, par souci de propreté, lui a tendu une alaise absorbante. "Apparemment, il adorait voir ces femmes se tortiller dans tous les sens dans sa voiture", a commenté un policier.