Un 75ème soldat français tué en Afghanistan

(Radio France © France Info)

Un lieutenant du 17ème régiment du génie parachutiste de Montauban a été tué et trois autres soldats blessés ce matin en Afghanistan, au cours d'une opération en Kapisa. L'Elysée précise qu'il a été touché par un tir d'insurgé au cours d'une opération de fouilles. Une journaliste de TF1 qui se trouvait avec les soldats a aussi été blessée. Ce décès porte à 75 le nombre de soldats français morts en Afghanistan

Les soldats français qui opèrent en Kapisa, région proche de Kaboul, la capitale afghane, doivent faire face à un danger permanent. Ce matin, un lieutenant du 17ème régiment du génie parachutiste de Montauban a été tué, et trois autres soldats ont été blessés, au cours d'une fusillade avec des insurgés, près de la ville de Tagab.

Une journaliste de TF1, Patricia Allemonière, qui suivait l'opération avec le régiment, a également été légèrement blessée.

Selon le communiqué de l'Elysée, qui a annoncé la mort du soldat, son unité prêtait main forte à l'armée afghane lors d'une opération de fouilles dans un secteur d'où les insurgés tirent parfois des roquettes contre les postes français et afghans. L'opération touchait à sa fin lorsque des Français en soutien ont été pris à partie. “Il y a eu dans la matinée de nombreux accrochages entre les insurgés et les forces françaises” a déclaré Thierry Burkhard, porte-parole de l'état-major. Et l'armée afghane a capturé une dizaine d'insurgés.

Il s'agit du 75ème soldat français tué en Afghanistan depuis 2001.

Grégoire Lecalot, avec agences

Vous êtes à nouveau en ligne