Turquie : à la recherche des survivants

(Radio France © France Info)

Après le tremblement de terre d'hier, la course contre la montre a débuté pour retrouver des survivants sous les décombres. _ Selon un dernier bilan, encore bien provisoire, le séisme a fait 264 morts, selon le ministre de l'Intérieur.

Au fur et à mesure que les heures passent, l'espoir de retrouver des survivants s'amenuise, dans la province orientale de Van, proche de l'Iran et de l'Irak. C'est là qu'hier la terre a tremblé. D'une magnitude 7,2 sur l'échelle de Richter, c'est le plus puissant de ces dernières années. Et les dégâts sont immenses.

D'une centaine de morts hier, on est rapidement passé à 264 victimes aujourd'hui, à la mi-journée, selon le ministre de l'Intérieur. Le centre sismologique d'Istanbul a pronostiqué entre 500 et 1.000 morts.
_ Loin, très loin, en tout cas, des 20.000 morts recensés lors de deux séismes dans le nord-ouest du pays, en 1999.

Le Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, a visité cette nuit la ville de Van, avant de réunir d'urgence son gouvernement.

Sur place, les secours s'activent, pour tenter de dégager rapidement les survivants des décombres. Près d'un millier de bâtiments se sont effondrés, dans les villes de Van et d'Ercis.
_ 1.300 sauveteurs et six bataillons de l'armée, sont à pied d’œuvre, accompagnés de chiens renifleurs. Plutôt mieux organisés que par le passé.

Ce qui n'empêche pas l'urgence : la nuit a été glaciale. Et la prochaine ne devrait pas dépasser les 2°.

Vous êtes à nouveau en ligne