Indonésie : le volcan dont l'éruption a provoqué le tsunami a perdu les deux-tiers de sa hauteur

Des images satellites de l\'Agence spatiale japonaise, prises avant et après l\'éruption du volcan Anak Krakatoa, et rendues publiques le 27 décembre 2018. Ces images montrent que deux km2 de l\'île où se situe le volcan se sont engloutis dans les flots. 
Des images satellites de l'Agence spatiale japonaise, prises avant et après l'éruption du volcan Anak Krakatoa, et rendues publiques le 27 décembre 2018. Ces images montrent que deux km2 de l'île où se situe le volcan se sont engloutis dans les flots.  (MAXPPP)

Des images satellites montrent que 2 km2 de l'île volcanique où se trouve l'Anak Krakatoa se sont engloutis dans l'océan Indien.

De 338 m d'altitude à seulement 110 m. Le volcan Anak Krakatoa, dont l'éruption a provoqué un tsunami qui a tué plus de 400 personnes, samedi 22 décembre, a perdu plus des deux-tiers de sa hauteur après cette éruption, selon une analyse visuelle de l'Agence indonésienne de vulcanologie. 

L\'éruption du volcan Anak Krakatoa vue du ciel. 
L'éruption du volcan Anak Krakatoa vue du ciel.  (MAXPPP)

Une partie du cratère s'est en effet effondrée dans l'océan après l'éruption, ce qui a provoqué le tsunami. Entre 150 et 180 millions de m3 de rochers et de cendres sont tombés dans l'océan Indien. Des images satellites, prises avant et après l'éruption par l'Agence spatiale japonaise, montrent que 2 km2 de l'île volcanique où se trouve l'Anak Krakatoa se sont engloutis dans les flots.

L'Anak Krakatoa est maintenant bien plus petit. Vous pouvez habituellement observer son sommet depuis un poste d'observation. Maintenant, c'est impossible.un responsable de l'Agence indonésienne de vulcanologieà l'AFP

Selon les autorités, au moins 426 personnes au moins sont mortes lors de la catastrophes. Plus de 40 000 personnes ont été évacuées par crainte d'un autre tsunami. Sorti des eaux en 1928, l'Anak Krakatoa continue de gronder.

Vous êtes à nouveau en ligne