Indonésie : un tsunami meurtrier fait plus de 220 victimes

Samedi 22 décembre, une immense vague s'est abattue violemment sur les côtes indonésiennes. Plus de 220 personnes ont été tuées et le bilan est provisoire.

Dans la soirée de samedi 22 décembre, le concert du groupe Seventeen bat son plein sur la plage de Java (Indonésie) quand un mur d'eau s'abat. Le chanteur Riefian Fajarsyah a été sauvé, mais certains membres de son groupe sont portés disparus. Il lance un appel sur les réseaux sociaux. Le tsunami a été provoqué par l'éruption d'un volcan suivi d'un glissement de terrain sous-marin. Dimanche 23 décembre, près de la plage touristique de Carita, les habitants constatent les dégâts. Selon un premier bilan, il y a déjà plus de 200 morts. "L'eau est arrivée si vite, tellement de gens couraient et étaient balayés par la vague. Certains se sont retrouvés plaqués au sol par la force de l'eau", raconte une rescapée.

Les autorités prises de court

Les habitants et les secouristes cherchent activement les survivants dans les débris. Mais les moyens manquent. L'équipement lourd pour déblayer n'a pas encore été acheminé. Des centaines de blessés sont rapatriés dans les hôpitaux pris d'assaut. Les autorités indonésiennes n'avaient pas anticipé ce tsunami pensant à une simple marée montante. Ils avaient appelé la population à ne pas paniquer. C'est le deuxième tsunami en Indonésie en moins de trois mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne