VIDEO. "Ma maman n'a pas couru assez vite" : en Indonésie, des orphelins profondément marqués par le séisme et le tsunami

France 2

Un peu plus d'une semaine s'est écoulée depuis le séisme et le tsunami qui ont endeuillé l'Indonésie, une équipe de France 2 s'est rendue dans un des quartiers de Palu où le nombre de disparus est le plus important. 

Il y a une dizaine de jours, un séisme suivi d'un tsunami frappaient l'Indonésie de plein fouet. Le pays est endeuillé. Dimanche 7 octobre, de nombreux disparus manquent toujours à l'appel. Dans l'un des quartiers de Palu où l'on en compte le plus, la population est traumatisée. Les enfants sont profondément marqués par ces drames, confrontés très tôt à la peur et au deuil. Certains sont brutalement devenus orphelins, comme Gilan, 12 ans "Ça tremblait de partout et la terre s'est ouverte sous nos pieds", se rappelle-t-il, tremblant. Quant à sa maman, "Elle n'a pas couru assez vite", annonce-t-il, douloureusement. Des familles entières ont été brisées par ces catastrophes. 

Près de 600 000 enfants et adolescents

Dans un camp où s'est rendue l'équipe de France 2, ceux qui ont perdu leur maison se réorganisent doucement. Mais surtout, ils entourent du mieux qu'ils peuvent les plus fragiles. Au milieu du chaos, un peu de couleur et d'entraide. Pour faire face, certains se raccrochent aux petites choses de leur vie d'avant, comme ce jeune homme venu récupérer des affaires dans les ruines de la maison familiale. La ville de Palu est toujours en état de sidération. Magasins et écoles fermés, difficultés d'approvisionnement, sous la chaleur écrasante, au moins 200 000 personnes ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence. Selon certaines associations, près de 600 000 enfants et adolescents auraient été touchés par le séisme et le tsunami.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne