Séisme au Népal : un avion ramenant 206 rescapés a atterri à Roissy

Des survivants français du séisme au Népal à leur arrivée à l\'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, le 30 avril 2015.
Des survivants français du séisme au Népal à leur arrivée à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, le 30 avril 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Il transportait notamment 12 enfants et 26 blessés.

Six jours après le drame, ils retrouvent enfin la France. Un premier avion spécial ramenant 206 rescapés du séisme survenu samedi au Népal a atterri jeudi 30 avril à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

L'Airbus A350, affrété par les autorités françaises, s'est posé peu avant 5h45 avec à son bord 206 passagers, dont 12 enfants et 26 blessés, selon une source du Quai d'Orsay. La plupart sont français, à l'exception d'une quinzaine de ressortissants allemands, suisses, italiens, portugais ou encore turcs.

Un troisième Français tué, 200 autres portés disparus

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, était présent pour les accueillir à l'aéroport, où des psychologues, une équipe médicale et des personnels du centre de crise du Quai d'Orsay les attendent. Le ministre a confirmé la mort d'un troisième Français et a ajouté que plus de 200 autres sont toujours portés disparus.

Un deuxième avion dépêché par Paris, qui était immobilisé aux Emirats depuis mardi avec 20 tonnes de matériel, est lui aussi arrivé jeudi à Katmandou, dont le petit aéroport est engorgé par le trafic et l'afflux d'aide humanitaire. Cet avion doit lui aussi ramener des Français, "les plus éprouvés" par la catastrophe et les "plus vulnérables (blessés, familles avec enfants)", selon le ministère des Affaires étrangères.

Un bilan humain qui ne cesse de s'alourdir

Au total, 5 489 personnes sont décédées dans le séisme de magnitude 7,8 qui a frappé le pays himalayen, a indiqué le Centre national des opérations d'urgence, tandis qu'une centaine d'autres ont péri en Inde et en Chine.

Vous êtes à nouveau en ligne