Réfugiés : la crise migratoire s'intensifie

France 2

68 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur pays en 2017, notamment en raison de guerres et de persécutions.

Ils viennent de Birmanie, de Syrie ou du Soudan du Sud... L'an passé, plus de 68 millions de personnes ont dû se résoudre à quitter leur pays natal, persécutées ou fuyant principalement les conflits. Un nombre en hausse de trois millions par rapport à l'année précédente. "Nous avons fui dans la panique et n'avons pas mangé de pain pendant trois mois", explique par exemple Layla, réfugiée irakienne. La majorité de ces déplacés provient de cinq pays : la Syrie, l'Afghanistan, le Soudan du Sud, la Birmanie et la Somalie.

Les enfants particulièrement touchés

25 millions de personnes ont ainsi été directement chassées de leur pays par la guerre en 2017. La première terre d'asile reste la Turquie, qui accueille plus de 3,5 millions de réfugiés. Dans le monde, plus de la moitié de ces déracinés sont des enfants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne