Pakistan : une liqueur de Noël composée de lotion après-rasage fait au moins 34 morts

Deux femmes pleurent la mort d\'un de leurs proches, victime d\'une liqueur toxique, le 27 décembre 2016, à Toba Tek Singh (Pakistan).
Deux femmes pleurent la mort d'un de leurs proches, victime d'une liqueur toxique, le 27 décembre 2016, à Toba Tek Singh (Pakistan). (FAYYAZ HUSSAIN / REUTERS)

Plus de cent personnes de la communauté chrétienne ont été intoxiquées dans l'est du pays depuis samedi.

Le breuvage était confectionné à base de lotion après-rasage. Trente-quatre personnes sont mortes au Pakistan après une intoxication à l'alcool frelaté lors du week-end de Noël, ont indiqué, mercredi 28 décembre, les autorités sanitaires. La police a identifié quatre personnes soupçonnées d'avoir mis au point la boisson.

Le drame a débuté samedi, dans un quartier chrétien de Toba Tek Singh, à environ 300 km au sud de la capitale Islamabad, lorsque des dizaines de personnes ont consommé un liquide toxique fabriqué localement. Quelque 105 personnes intoxiquées se sont présentées à l'hôpital.

Un suspect tué par sa propre liqueur

Les quatre suspects ont eux-mêmes consommé la boisson. "L'un d'entre eux est mort à cause de la liqueur, deux autres sont dans un état critique et le quatrième a été interpellé", selon la police. La personne interpellée a admis avoir préparé le breuvage à partir de 20 litres de lotion après-rasage et d'autres produits chimiques.

La vente d'alcool est interdite aux musulmans (environ 95% de la population) au Pakistan, mais les chrétiens (3% de la population) et les étrangers non-musulmans peuvent obtenir un carnet leur permettant l'achat d'alcool, à des prix assez élevés. De nombreuses personnes distillent elles-mêmes des boissons alcoolisées bon marché à domicile et consomment des liquides toxiques, ce qui se traduit par de fréquents accidents.

Vous êtes à nouveau en ligne