Pakistan : un vendeur de thé provoque un débat sur le sexisme et la lutte des classes

Capture d\'écran d\'un tweet reprenant la photo d\'Arshad Khan, un vendeur de thé pakistanais.
Capture d'écran d'un tweet reprenant la photo d'Arshad Khan, un vendeur de thé pakistanais. (NBKNAVEED / TWITTER)

La photo du jeune homme a été largement partagée sur les réseaux sociaux.

En quelques jours, Arshad Khan est devenu une star sur les réseaux sociaux. Des photos de ce vendeur de thé d'Islamabad, au Pakistan, ont été partagées à de multiples reprises avec des commentaires vantant sa beauté. Une soudaine célébrité qui a également provoqué un débat sur le sexisme envers les hommes, rapporte L'Obs mercredi 19 octobre.

"S'il est acceptable d'admirer les femmes pour leur beauté et d'en faire leur principal atout, alors pourquoi ne pourrait-il en être de même pour un homme ?" s'interroge ainsi un éditorialiste dans le quotidien Express.

"Une véritable surprise" pour le jeune homme

D'autres journalistes et internautes ont également vu dans cet engouement une preuve des divisions sociales au Pakistan, souligne L'Obs. L'hebdomadaire cite un tweet d'une sociologue de Lahore, qui dénonce "l'emballement de l'élite sur un beau [vendeur de thé]". "[Cela] pue le privilège de classe et l'objectification des classes populaires", estime-t-elle.

Arshad Khan, invité sur un plateau de télévision après la diffusion massive de sa photo, avoue que ces réactions ont été "une véritable surprise". Le jeune homme de 18 ans, troisième d'une fratrie de dix-sept enfants, ajoute "ne pas savoir à quoi va ressembler [son] avenir". Il compte pour l'instant continuer à travailler dans son échoppe.

Vous êtes à nouveau en ligne