Népal : seuls des hélicoptères peuvent accéder à certaines zones

France 2

En direct de Katmandou, Hakim Abdelkhalek fait un point sur la situation sur place et dans les zones alentours.

Cinq jours après le violent séisme qui a frappé le Népal, la situation s'améliore peu à peu à Katmandou, mais dans les zones reculées, la situation reste très alarmante. "Imaginez des villages complètement détruits", rapporte Hakim Abdelkhalek avant d'ajouter que "là-bas, les habitants manquent de tout, d'eau, de nourriture, d'électricité. Certains n'ont pas vu de secouristes depuis six jours".

Des zones difficiles d'accès

Le problème pour ces zones, c'est qu'elles ne sont accessibles que par des petites routes qui ont été coupées par le tremblement de terre. "La seule solution possible, ce sont les hélicoptères, qui commencent des rotations pour pouvoir larguer régulièrement des vivres", poursuit l'envoyé spécial de France 2 avant de conclure : "C'est un peu une course contre la montre qui a commencé, pour pouvoir sauver le plus d'habitants possible de ces zones reculées du Népal".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne