Mort d'un soldat français en Afghanistan

(Radio France © France Info)

Un légionnaire du 2e Régiment étranger de parachutistes de Calvi a été tué alors qu'il participait à une mission d'appui des troupes afghanes dans le sud de la vallée de Tagab. Nicolas Sarkozy dit avoir appris la nouvelle "avec beaucoup d'émotion".

C'est un communiqué de l'Elysée qui annonce le décès. "Pris à partie par des insurgés", ce légionnaire a été "grièvement
blessé par balle. Evacué en hélicoptère, il est décédé à son arrivée
à l'hôpital militaire français de Kaboul" explique la présidence de la République.

Au moment de cet accrochage avec les insurgés, les militaires
français menaient une "opération d'envergure'' avec les militaires
afghans, pour l'implantation de postes de l'armée afghane, a expliqué le porte-parole de l'état
major de l'armée française, Christophe Prazuck.

"Ce soldat a payé de sa vie l'engagement de la France au service
de la paix et de la sécurité du peuple afghan", ajoute l'Elysée, précisant que le chef de l'Etat "présente à la
famille et à ses proches ses plus sincères condoléances et s'associe
à leur douleur".

Cette attaque porte à 41 le nombre de militaires français morts
en Afghanistan depuis 2001. Quelque 3.500 soldats français sont pour
l'heure stationnés dans ce pays.

Vous êtes à nouveau en ligne