Malaisie : un rappeur arrêté pour avoir "insulté l'islam" dans un clip

Capture d\'écran de la vidéo du rappeur malaisien Namewee.
Capture d'écran de la vidéo du rappeur malaisien Namewee. (YOUTUBE / FRANCETV INFO)

Namewee a été placé en détention provisoire, lundi. Une partie du clip a été tournée dans une mosquée.

La vidéo a choqué des Malaisiens et suscité des plaintes de plusieurs associations. Namewee, un chanteur de rap populaire en Malaisie a été arrêté à l'aéroport de Kuala Lumpur, lundi 22 août, alors qu'il rentrait de l'étranger.

Il est reproché à Wee Meng Chee (son vrai nom), d'avoir "insulté l'islam" dans un clip. La vidéo a été tournée en partie dans une mosquée. Namewee et d'autres chanteurs apparaissent aussi à l'intérieur d'une église, de même que dans des temples hindous, bouddhistes, et taoïstes. Ils portent des habits représentant différentes cultures et religions. Il est reproché au rappeur d'avoir utilisé le mot "Allah" ainsi que des sons de l'appel à la prière dans son morceau, Oh mon Dieu, titre d'un clip vidéo de quatre minutes en mandarin. 

"Promouvoir l'harmonie"

"Il a été placé en détention provisoire pour quatre jours (...) conformément à un texte de loi réprimant l'insulte à une religion", a déclaré un responsable de la police de l'Etat du Penang, ajoutant qu'une enquête était en cours. Le rappeur, qui est aussi réalisateur de cinéma, risque une amende et/ou une peine de prison allant jusqu'à deux ans.

Attaqué pour son clip, le rappeur avait publié une vidéo sur YouTube expliquant qu'il n'avait aucune intention d'insulter une quelconque religion et que cette chanson avait été écrite pour "promouvoir l'harmonie". D'ailleurs, la vidéo controversée n'est plus disponible en ligne, mais une version éditée sans les scènes dans la mosquée a été téléchargée le week-end dernier sur YouTube.

Vous êtes à nouveau en ligne