Les Samoa frappées par un tsunami, alerte levée à Tahiti

(Radio France © France Info)

Des tsunamis provoqués par un séisme sous-marin ont durement frappé l'archipel des Samoa, dans le Pacifique sud. Le bilan risque de dépasser les 100 morts. Les vagues pourraient avoir atteint deux à quatre mètres. En Polynésie française, l'alerte a été levée à Tahiti, où les conséquences ont été légères. Elle est par contre maintenue dans les îles Marquises.

Le séisme s'est produit 18 kilomètres sous la surface de l'océan Pacifique. Très violent, il a atteint une magnitude de huit sur l'échelle de Richter qui compte neuf niveaux.

A 200 kilomètres au nord-est, les habitants de l'archipel des Samoa, dont une partie est américaine, n'ont eu que 20 minutes entre la secousse et le train de vagues géantes qui s'est abattu sur le littoral. Selon les observations, le niveau de la mer s'est élevé de 1,5 mètres en moyenne. Localement, certains témoins évoquent des vagues de deux à quatre mètres de hauteur.

Sur l'ensemble de l'archipel, habité par environ 270.000 personnes, le bilan pourrait dépasser les 100 morts. Des villages ont été détruits et des centaines de blessés se sont présentés. Un bilan provisoire fait état de 22 décès aux Samoa américaines et 14 aux Samoa ex-occidentales. La zone la plus touristique de l'archipel a été touchée et plusieurs des principaux hôtels ont été sérieusement endommagés. Le président Barack Obama a déclaré l'état de catastrophe pour la partie américaine de l'archipel. Des secours ont décollé d'Hawaï pour se rendre sur place.

En Polynésie française, l'alerte a été moins chaude. Elle a été levée ce matin à Tahiti, où l'on a pu observer un train de cinq vagues, dont la plus grande mesurait 45 cm, qui n'ont pas fait de notables dégâts.
_ Les habitants, peu habitués à de telles alertes, en ont été quittes pour une grande peur, d'autant que les réseaux téléphoniques ont été rapidement saturés. Des embouteillages ont paralysé la capitale, Papeete, une partie de la matinée, avec des habitants entassant parfois des matelas sur les voitures pour s'éloigner de la mer. Les écoles proches de la mer ont été évacuées et celles qui disposent d'un étage y ont regroupé les enfants. Le dernier tsunami mortel a eu lieu en 1946 en Polynésie.

L'alerte a en revanche été maintenue aux Marquises, où il est demandé aux habitants de rester éloignés de 10 mètres des côtes.

Ailleurs dans le Pacifique, la Nouvelle Zélande redoute un lourd bilan sur l'île Tonga, située à seulement 55 km de l'épicentre, et le Japon a lancé une alerte, estimant que les vagues pourraient monter de 50 cm.

Vous êtes à nouveau en ligne