Le bilan des inondations en Thaïlande monte à 427 morts

Des habitants sur un radeau de fortune dans la capitale de la Thaïlande, Bangkok, mardi 1er novembre.
Des habitants sur un radeau de fortune dans la capitale de la Thaïlande, Bangkok, mardi 1er novembre. (PORNCHAI KITTIWONGSAKUL)

Depuis trois mois, le pays est touché par une montée des eaux historique. Ce chiffre ne prend pas encore en compte les victimes à Bangkok.

Le bilan s'alourdit en Thaïlande, sous les eaux. Au moins 427 personnes sont mortes dans les inondations historiques qui ravagent le pays depuis trois mois. Ce chiffre ne prend pas en compte les personnes victimes de la montée des eaux dans la capitale, Bangkok, où plusieurs quartiers dans le nord et l'ouest de la ville sont noyés depuis plus d'une semaine.

Benoît Zagdoun

La Première ministre Yingluck Shinawatra et la municipalité de Bangkok se sont opposées sur la meilleure façon d'évacuer les énormes masses d'eau accumulées au nord après une mousson particulièrement abondante. La ministre a notamment cédé à la demande d'habitants et a fait ouvrir des écluses pour réduire le niveau d'eau de leurs quartiers. Une décision que le gouverneur de Bangkok, Sukhumbhand Paribatra, a jugée dangereuse pour certaines zones industrielles.

Yingluck Shinawatra a également refusé la demande de l'opposition de déclarer l'état d'urgence, qui donnerait plus de pouvoir aux militaires. Les protestations de la population se font de plus en plus fortes sur la gestion de cette crise. "Tout sera résolu d'ici décembre, estime la Première ministre. Le problème actuel est comment évacuer l'eau rapidement (...). Si les gens ne permettent pas à l'eau de passer, alors il y a un problème et les inondations dureront et les gens souffriront plus."

Vous êtes à nouveau en ligne