La Thaïlande saisit près d'un million de pilules d'amphétamines

La police thaïlandaise expose les milliers de cachets d\'amphétamines, saisis le 18 août 2013.
La police thaïlandaise expose les milliers de cachets d'amphétamines, saisis le 18 août 2013. ( AFP / PHOTONONSTOP)

"Une grosse prise", pour les autorités, dans une région qui a longtemps été un carrefour pour le trafic de drogues.

La Thaïlande fait la chasse au trafic de drogues. Les autorités thaïlandaises ont saisi, dimanche 18 août, près d'un million de pilules d'amphétamines, d'une valeur totale de presque 5 millions d'euros, selon la police. Informés d'une livraison, la police et les forces armées avaient posé des barrages dans la province de Chiang Rai (nord). Les sachets de drogues, qui contenaient au total 980 000 pilules de "yaba", nom donnée à cette drogue dans la région, étaient cachés dans le toit d'un camion venu du Triangle d'Or.

Le Triangle d'Or, région qui couvre le nord de la Thaïlande, une partie de la Birmanie et du Laos, a longtemps été un carrefour pour le trafic de drogues, l'opium notamment, mais avec une montée en puissance des amphétamines. "C'est une grosse prise, près d'un million de pilules", a déclaré Virat Sumanaphan, l'adjoint au chef de la police locale, estimant la valeur à la revente à 200 bahts (4,80 euros) par pilule.

Selon le Bureau des drogues des Nations unies, chaque année 1,4 milliard de pilules yaba sont produites dans le Triangle d'Or. La drogue est fabriquée principalement dans des petits laboratoires isolés dans les forêts de l'Etat Shan, en Birmanie, deuxième fournisseur mondial d'opium, après l'Afghanistan.

Vous êtes à nouveau en ligne