LA PHOTO. Bangladesh: manifestation à Dacca après la mort d'un étudiant laïc

Nazimuddin Samad, défenseur de la laïcité de 26 ans, avait pris part aux manifestations de 2013 contre les leaders islamistes accusés de crimes de guerre pendant la guerre d\'indépendance (1971). Le quotidien «Dhaka Tribune» indique qu\'il a été agressé dans une rue passante près de la Jagannath University, où il étudiait, par quatre inconnus qui ont crié «Allah Akbar». Il figurait sur une liste de 84 cibles envoyée par un groupe islamiste radical au ministère de l\'Intérieur en 2013. 
Nazimuddin Samad, défenseur de la laïcité de 26 ans, avait pris part aux manifestations de 2013 contre les leaders islamistes accusés de crimes de guerre pendant la guerre d'indépendance (1971). Le quotidien «Dhaka Tribune» indique qu'il a été agressé dans une rue passante près de la Jagannath University, où il étudiait, par quatre inconnus qui ont crié «Allah Akbar». Il figurait sur une liste de 84 cibles envoyée par un groupe islamiste radical au ministère de l'Intérieur en 2013.  (MUNIR UZ ZAMAN / AFP)

Pour la 6e fois en 15 mois, un défenseur de la laïcité a perdu la vie à Dacca, au Bangladesh, le 6 avril 2016. Il s'agit d'un étudiant en droit qui publiait des messages contre l'islamisme sur sa page Facebook. Quatre blogueurs et un éditeur ont déjà été assassinés, très probablement par des islamistes. La police a arrêté plusieurs membres d'un groupe islamiste interdit, Ansarullah Bangla Team.

Des étudiants manifestent le 7 avril 2016 à Dacca, après la mort d'un des leurs. Nazimuddin Samad, défenseur de la laïcité de 26 ans, avait pris part aux manifestations de 2013 contre les leaders islamistes accusés de crimes de guerre pendant la guerre d'indépendance (1971). Le quotidien «Dhaka Tribune» indique qu'il a été agressé dans une rue passante près de la Jagannath University, où il étudiait, par quatre inconnus qui ont crié «Allah Akbar». Il figurait sur une liste de 84 cibles envoyée par un groupe islamiste radical au ministère de l'Intérieur en 2013. 
Vous êtes à nouveau en ligne