La Corée du Nord s'offre Mickey, sans l'accord de Disney

Le leader nord-coréen Kim Jong-un pendant les célébrations du centenaire de la naissance de Kim Il-sung, à Pyongyang (Corée du Nord), le 15 avril 2012. 
Le leader nord-coréen Kim Jong-un pendant les célébrations du centenaire de la naissance de Kim Il-sung, à Pyongyang (Corée du Nord), le 15 avril 2012.  (KYODO / REUTERS)

Les studios Disney ont affirmé n'avoir jamais autorisé l'utilisation de ses personnages en Corée du Nord.

Le jeune dirigeant nord-coréen Kim Jong-un adore l'univers Disney. Il s'est donc offert un spectacle de Mickey, Minnie, Winnie l'ourson et leurs amis, le week-end dernier. Mais les studios Walt Disney ont affirmé, mardi 10 juillet, qu'ils n'avaient jamais autorisé la Corée du Nord à utiliser leurs personnages.

Le spectacle était inhabituel dans ce pays qui évite de montrer des personnages venus des Etats-Unis. Sans compter les jeunes musiciennes avec des robes noires assez courtes vues sur scène, une autre exception.

Ce n'est pas la première fois que la Corée du Nord et Disney se croisent dans l'actualité. En 2001, l'un des frères de Kim Jong-un avait été arrêté alors qu'il tentait d'entrer dans le parc Disneyland de Tokyo (Japon) avec un faux passeport.

 

Vous êtes à nouveau en ligne