La Chine rend hommage à ses morts

(Radio France ©REUTERS)

Dans tout le pays, les drapeaux ont été mis en berne et toutes les distractions -- cinémas, jeux en ligne, karaoké, concerts -- ont été annulées. Des cérémonies ont été organisées, aussi bien à Pékin que sur les lieux de la catastrophe. Les militaires et les secouristes ont provisoirement suspendus leurs recherches pour rendre hommage aux victimes.

Selon le dernier bilan de l'agence Chine Nouvelle, les glissements de terrain qui se sont produits le 7 août ont fait 1.239 morts. 505 personnes sont encore portées disparues.

A Pékin, quelque 10.000 personnes se sont rassemblées ce matin sur la
place Tiananmen. Les sirènes ont été actionnées. Certains arboraient des fleurs en papier blanches, la couleur du deuil en Chine.

Sur les sites de la catastrophe, militaires et secouristes portaient encore leurs pelles au moment des minutes de silence. Ils ont repris leur travail ensuite, à la recherche de cadavres ensevelis sous des mètres de boue.

Peu après minuit, les pages d'accueil des sites internet chinois sont passées au noir et blanc. Les journaux ont été privés de couleurs toujours en signe de deuil, selon l'agence officielle.

Les autorités ont du mal à satisfaire la demande de cercueils dans la région dévastée, où un tiers de la population est tibétaine, a rapporté le China Daily.

Vous êtes à nouveau en ligne