Indonésie : le plus grand pays musulman en guerre contre la propagande de Daech

Un cyber-guerrier de l\'organisation indonésienne Nahdatul Ulama dans un bureau de Jakarta le 26 avril 2016
Un cyber-guerrier de l'organisation indonésienne Nahdatul Ulama dans un bureau de Jakarta le 26 avril 2016 (AFP/ Bay Ismoyo)

La plus importante organisation musulmane d’Indonésie, Nahdatul Uluma, la Renaissance des Oulémas, lance une nouvelle stratégie pour promouvoir l’islam tolérant sur les réseaux sociaux. Une contre-attaque à la propagande radicale diffusée par l’organisation Etat islamique.

 
Sites internet, chaînes de télévisions, sermons de prédicateurs, tweets… Nahdlatul Ulama, l’organisation des oulémas indonésiens, veut occuper le web pour promouvoir l’islam pacifiste. Près de 500 personnes sont mobilisées pour riposter à l’idéologie radicale et à l’appel au jihad lancés en ligne par l’organisation Etat islamique. «Nous ne laisserons jamais l’islam être pris en otage par des imbéciles qui ont la haine au cœur», précise l’un des membres influents du groupe.

 
Qui est Nahdlatul Ulama (NU)?
Fondée en 1926, l’organisation revendique plus de 40 millions de membres. Elle est bien  implantée dans l’archipel indonésien qui compte 225 millions d’habitants musulmans pratiquant en grande majorité une forme d’islam modéré. Il s’agit à la fois d’une «institution religieuse, d’une œuvre caritative et d’une organisation politique», souligne EDA, l’agence d’informations des Missions étrangères de Paris. Le NU est soutenu et encouragé par le gouvernement indonésien.
 
Quelle stratégie ?
Le Nahdlatul Ulama veut avant tout limiter l’influence grandissante de l’Etat islamique en Indonésie en démontant, sur le terrain religieux, son discours extrémiste et violent. Quelque 500 Indonésiens ont rejoint Daech au Proche-Orient, séduits sans doute par la propagande diffusée sur le web. L’instance indonésienne souhaite aussi se faire entendre au-delà de l’archipel en créant, par exemple, des sites ou des applications dédiés à la promotion des opinions modérées, qui promeut un islam tolérant et pacifique.

Pays de l’«Islam souriant»
Dans le cadre de la stratégie anti-Daech, un «centre de prévention» a été mis en place pour accueillir des étudiants et des étudiantes de langue arabe et les former, aux côtés des théologiens du NU, à rejeter le djihadisme. Toutes ces initiatives sont soutenues par le gouvernement indonésien. Il faut dire que le pays a toujours prôné la pratique d’un islam modéré.

Le plus grand pays musulman du monde n’est pas guidé par la charia (loi islamique), mais par la Pancasila (les cinq principes). Une philosophie intégrée à la Constitution qui reconnaît notamment l’égalité entre les six religions. «L’Indonésie est le siège d’un islam modéré et souriant» note Syafii Anwar directeur du Centre international pour l’islam et le pluralisme de Djakarta (ICIP) cité par le Monde diplomatique.
 
Vous êtes à nouveau en ligne