VIDEO. Australie. "Préparez-vous, agissez et survivez" : le message des autorités aux habitants menacés par les incendies

L’Etat de Nouvelles-Galles du Sud, à l’est de l’île-continent, est ravagé par des méga-feux depuis plusieurs mois. Les pompiers au sol, aidés par des moyens de surveillance et de détection aériens, se battent contre les flammes en communiquant constamment avec la population… Extrait du magazine "13h15 le samedi" du 11 janvier 2020.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour aider les pompiers au sol en lutte contre les incendies qui ravagent depuis des mois l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, des avions survolent les zones où sévissent des feux actifs. L’objectif est d’obtenir une bonne vue du front des flammes à combattre. Il s'agit aussi d'évaluer la quantité de fumées qui se dégagent. Les images prises par les avions sont cartographiées en temps réel dans la salle de contrôle avant d’être envoyées au service d’incendie.

"Ici, on a un feu actif juste au-dessus de la frontière de l’Etat. La zone plus sombre est ce qui a déjà brûlé, explique Luke Hutchinson, cartographe, au magazine '13h15 le samedi' (replay). On voit que le feu est dans une zone forestière. Il se dirige vers une zone agricole et résidentielle. Ils vont évaluer quelles sont les conséquences pour les personnes et les biens, puis définir leur stratégie à partir de là. Nous sommes leurs yeux dans le ciel. On leur fournit l’information et ils décident la meilleure façon de combattre le feu."

"Le périmètre du feu fait 1 400 kilomètres ! "

Au centre de contrôle du plus peuplé des Etats australiens dévasté par les méga-feux, à l’est du pays, les secouristes ne désarment pas et se préparent au prochain combat. "On a encore beaucoup de feux non maîtrisés et de nombreux secteurs non brûlés. Alors, on va solidifier nos lignes de défense en prévision de demain. On s’attend à des rafales de vent autour de cent kilomètres par heure. Si cela arrive, il faut qu’on soit prêts", explique un responsable. La crainte est notamment un nouveau pic des température, la reprise du vent et le retour des flammes.

"Le feu a démarré le 26 novembre 2019 en continuant de progresser de façon inexorable vers le nord, précise un Planning Officer. C’est plus étendu qu’un des plus grands départements français, comme la Seine-et-Marne, la Gironde… Comme s'ils avaient complètement brûlés. Le périmètre du feu fait 1 400 kilomètres ! Il va y avoir un énorme travail pour sécuriser cette bordure. C’est une guerre contre le feu dans laquelle on essaie de protéger la population et l’écosystème de la façon la plus transparente possible pour que les habitants prennent la bonne décision au bon moment. Le message australien est : 'Préparez-vous, agissez et survivez'."

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne