Australie : les incendies continuent de dévaster le pays

franceinfo

Sur la côte est de l'Australie, la fumée des incendies a envahi Sydney. Des manifestations ont eu lieu pour avertir les instances politiques quant à l'impact du réchauffement climatique.

Depuis un hélicoptère, on mesure l'ampleur du désastre. Depuis que l'Australie brûle, les émissions de CO2 s'aggravent. La fumée a envahi Sydney (Australie), où des milliers de manifestants dénonçaient jeudi 9 janvier l'inaction climatique des politiques. "On ne peut plus fermer les yeux et dire que le réchauffement climatique n'existe pas alors que la planète est en train de brûler", témoigne un manifestant.  

Une catastrophe écologique

En Nouvelle-Zélande, une pellicule de cendres a recouvert des glaciers. Si les particuliers pourraient y voir un impact direct sur le réchauffement climatique, les spécialistes expliquent le contraire : "La masse de carbone qui a été relâchée dans l'atmosphère est petite à l'échelle du globe. On peut espérer, même si ce n'est pas garanti, que la végétation repousse et que cette masse de carbone va être compensée par une masse de carbone équivalente restockée dans la végétation",  explique le chercheur au Laboratoire des Sciences et du Climat Frédéric Chevalier. Pour l'heure, les incendies ont ravagé 80 000 kilomètres carrés de brousses et près d'1,5 milliard d'animaux ont péri dans les flammes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne