Fukushima : nouveaux records de radioactivité

Le ministre japonais de l\'Industrie (au centre), lors d\'une visite du site de Fukushima (Japon), le 26 août 2013. 
Le ministre japonais de l'Industrie (au centre), lors d'une visite du site de Fukushima (Japon), le 26 août 2013.  (KYODO KYODO / REUTERS )

Selon de nouvelles mesures, l'eau contaminée de la centrale nucléaire est 20% plus radioactive que les précédents prélèvements.

De nouveaux niveaux record de radioactivité ont été enregistrés à proximité de réservoirs contenant de l'eau contaminée dans la centrale nucléaire accidentée de Fukushima-Daichi, a annoncé mercredi 4 septembre l'Autorité japonaise de régulation du nucléaire (NRA). Les compteurs ont mesuré des radiations de 2 200 millisieverts (mSv), 20% de plus que les précédentes mesures remontant à samedi 1er septembre.

A ces niveaux, les radiations sont mortelles pour une personne qui y serait exposée quelques heures sans tenue de protection. Mais selon la NRA, les sources de cette radioactivité élevée sont très localisées et on peut facilement les contenir.

Un plan d'urgence de 360 millions d'euros

Le problème de l'eau contaminée est un véritable défi pour le Japon. Plusieurs voix se sont élevées mercredi pour forcer le gouvernement à faire appel à des compétences étrangères. La situation à Fukushima a ressurgi ces derniers jours à la une des médias en raison de l'annonce de multiples fuites en provenance d'énormes réservoirs de stockage d'eau hautement radioactive. Le gouvernement nippon a annoncé, mardi, un plan d'urgence de 360 millions d'euros pour stopper l'hémorragie, mais les coûteux travaux envisagés nécessiteront des années.

Vous êtes à nouveau en ligne