En Thaïlande, le peuple Chao Lay est menacé par le tourisme

Le peuple Chao Lay est menacé par le développement du tourisme en Thaïlande.
Le peuple Chao Lay est menacé par le développement du tourisme en Thaïlande. (AFP)

On les surnomme «les gitans de la mer», tant leur mode de vie est totalement lié à l'élément. Mais les Chao Lay voient leur espace vital se réduire peu à peu sous l'effet du développement touristique de la Thaïlande. Déjà, par le passé, ils avaient abandonné le nomadisme. Aujourd'hui, leurs zones de pêche se réduisent de plus en plus.


Ils sont une douzaine de milliers. Pour leur plus grand malheur, ils vivent sur l'île de Phuket, en Thaïlande. Leur avenir s'est obscurci du jour où le développement touristique s'est emparé des rivages aux eaux transparentes de la mer d'Andaman. Les Chao Lay ne savent ni lire ni écrire pour la plupart. Qui plus est, la notion même de propriété leur est étrangère. Aussi, ils ne font guère le poids face aux tenants du développement touristique tous azimuts.

Ultime ombre au tableau, leur zone de pêche se réduit comme peau de chagrin. Les eaux du secteur ont été érigées en réserve, sans que cela freine la chute de la ressource en poissons. 
Vous êtes à nouveau en ligne