En Chine, un bébé déclaré mort se réveille avant l'incinération

Le nourrisson, que les médecins avaient déclaré mort, a éclaté en sanglots dans une entreprise de pompes funèbres de la province de l\'Anhui (est de la Chine).
Le nourrisson, que les médecins avaient déclaré mort, a éclaté en sanglots dans une entreprise de pompes funèbres de la province de l'Anhui (est de la Chine). (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)

Le petit garçon, âgé de moins d'un mois et gravement malade, a été immédiatement renvoyé à l'hôpital et remis sous traitement.

Avant d'être incinéré, le nourrisson, que les médecins avaient déclaré mort, a éclaté en larmes dans les locaux des pompes funèbres. Cette histoire à peine croyable, rapportée jeudi 21 novembre par les médias chinois, s'est produite dans la province de l'Anhui, dans l'est de la Chine.  

Les parents du bébé, âgé de moins d'un mois et gravement malade, avaient accepté de mettre fin à son traitement médical dans un hôpital pédiatrique provincial de l'Anhui, ont indiqué des sources hospitalières à l'agence Chine nouvelle.

Un médecin suspendu, une infirmière renvoyée

L'acte de décès avait été délivré, et le bébé, de sexe masculin, avait été remis à une entreprise de pompes funèbres. Chine nouvelle n'a pas précisé combien de temps le bébé y a passé avant qu'on ne découvre qu'il était toujours en vie, ni quand était prévue l'incinération.

Le bébé a été immédiatement renvoyé à l'hôpital, où il se trouvait toujours sous traitement mercredi soir, ont indiqué plusieurs médias, dont Les Nouvelles de Pékin. "Puisque le bébé montrait des signes de vie, nous avons repris la transfusion", a déclaré à Chine nouvelle un membre du personnel soignant. Le bébé était né avec "une malformation congénitale du système respiratoire", a précisé l'agence de presse officielle.

Un médecin a été suspendu et une infirmière renvoyée, tandis qu'une enquête était lancée après l'incident, a ajouté Chine nouvelle.

Vous êtes à nouveau en ligne