Douch, le tortionnaire khmer rouge, est mort

FRANCEINFO

Douch, directeur d’un centre de torture khmer rouge, est mort, mercredi 2 septembre, à 77 ans. Il a fui avant d’être reconnu et condamné pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Douch, à la tête du camp S21, la prison centrale de Phnom Penh (Cambodge), était un des plus grands tortionnaires du régime des Khmers rouges. Il est mort à 77 ans, mercredi 2 septembre. Entre 1975 et 1979, 15 000 personnes ont été torturées et exécutées dans le camp qu’il dirigeait. Après des années d’exil, il est repéré par un photographe irlandais en 1999. Arrêté puis incarcéré, il est condamné à trente ans de prison en 2009, puis à la perpétuité en appel en 2012. un soulagement pour les familles des victimes et les rares survivants.

Le chef des Khmers rouges en vie

Douch avait d’abord reconnu sa responsabilité dans les exécutions et accepté d’être condamné avant de changer de version pour demander sa libération. Il prétendait être un simple secrétaire du Parti communiste. Il avait demandé pardon aux survivants et aux familles de victimes. En quatre ans, deux millions de personnes sont mortes de faim ou d’épuisement. Il ne reste qu’un dirigeant khmer condamné et en vie, le chef d’Etat du régime.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne