Avion d'AirAsia disparu : 2014 est-elle une année catastrophique pour l'aviation civile ?

Des proches des passagers du vol AirAsia QZ8501 pleurent après la disparition de l\'avion, le 29 décembre 2014 à l\'aéroport de Surabaya (Indonésie).
Des proches des passagers du vol AirAsia QZ8501 pleurent après la disparition de l'avion, le 29 décembre 2014 à l'aéroport de Surabaya (Indonésie). (JUNI KRISWANTO / AFP)

Disparition du vol QZ8501 d'AirAsia, crash du vol MH17 en Ukraine, disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines… Les compagnies aériennes ont, semble-t-il, connu une année noire.

A chaque fois, elles font les gros titres. En 2014, plusieurs catastrophes aériennes meurtrières ont marqué l'actualité. Disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines début mars entre la Malaisie et la Chine, crash du vol MH17 à la mi-juillet en Ukraine, crash du vol AH5017 d'Air Algérie au Mali à la fin juillet, et maintenant disparition du vol QZ8501 d'AirAsia entre l'Indonésie et Singapour… Pour l'aviation civile, l'année semble particulièrement dramatique. Mais est-ce vraiment le cas ?

Non, il n'y a jamais eu aussi peu de crashs depuis 1945

Comme le remarque le site américain Quartz (en anglais), l'année 2014 n'est pas si catastrophique pour l'aviation civile si l'on se fie au nombre de crashs aériens recensés. Selon le Bureau d'archives des accidents d'avion (BAAA-ACRO), une organisation basée à Genève (Suisse), il y a eu, au total, 111 accidents d'avion mortels en 2014. Ce nombre n'a jamais été aussi faible depuis 1945. 

Oui, il n'y a jamais eu autant de victimes depuis 2005

Problème : si le nombre de crashs est au plus bas, le nombre de victimes, lui, repart à la hausse. Avec 1 320 morts comptabilisés par le Bureau d'archives des accidents d'avion (un chiffre qui prend en compte les 162 personnes qui ont pris place à bord du vol QZ8501 d'AirAsia, disparu dimanche 28 décembre), 2014 se présente comme l'année la plus meurtrière depuis 2005.

Il faut dire que l'année a été marquée par plusieurs catastrophes très meurtrières. Le vol MH370 de la Malaysia Airlines, disparu le 8 mars, comptait 239 personnes à son bord. Le vol MH17, qui s'est écrasé en Ukraine le 17 juillet, transportait 298 passagers. Le vol AH5017 d'Air Algérie, qui s'est écrasé au Mali le 24 juillet, comptait 116 personnes à son bord. Et le vol QZ8501 d'AirAsia, disparu le 28 décembre entre l'Indonésie et Singapour, transportait 162 personnes. A eux seuls, ces quatre accidents ont fait 815 victimes.

Conclusion : "2014 restera d'autant plus traumatique que 2013 en avait été l'exact inverse : elle avait été l'année la plus sûre depuis les débuts du transport aérien avec, selon les chiffres de l'Organisation internationale de l'aviation civile, seulement 173 morts", souligne de son côté Slate. Qui rappelle également, pour les plus angoissés, que l'avion reste, de loin, le moyen de transport statistiquement le plus sûr, article du Monde.fr à l'appui.

Vous êtes à nouveau en ligne