DIRECT. Séisme au Népal : au moins 1 341 morts, selon un bilan provisoire

Des militaires et des habitants de katmandou (Népal), tente de déblayer les ruines des bâtiments, mis à terre par un séisme survenu samedi 25 avril, afin de retrouver des victimes. 
Des militaires et des habitants de katmandou (Népal), tente de déblayer les ruines des bâtiments, mis à terre par un séisme survenu samedi 25 avril, afin de retrouver des victimes.  (PRAKASH MATHEMA / AFP)

Le tremblement de terre, de magnitude 7,9, s'est produit à 77 kilomètres au nord-ouest de Katmandou, la capitale.

Un puissant séisme de magnitude 7,9 a ébranlé samedi 25 avril le Népal et le nord de l'Inde. De fortes secousses ont été ressenties dans la capitale du Népal, Katmandou, et jusqu'à New Delhi.

> Les secours dans une course contre la montre pour tenter de retrouver des survivants : suivez le direct du dimanche 26 avril en cliquant ici

Selon la police, le bilan provisoire s'est alourdi dans la soirée à 1 341 morts, dont 630 dans la vallée de Katmandou. Le tremblement de terre, le plus grave survenu au Népal depuis celui de 1934 qui avait fait plus de 8 500 morts, a également fait des victimes et causé des dégâts en Inde et au Bangladesh

Le tremblement de terre s'est produit à 77 kilomètres au nord-ouest de Katmandou, où plusieurs bâtiments se sont effondrés. Selon les médias locaux, les secousses ont duré entre 30 secondes et deux minutes, et ont été ressenties en Inde voisine, jusqu'à la capitale indienne, New Delhi. "Nous sommes en train de réunir davantage d'informations et nous nous efforçons de venir en aide à ceux qui ont été touchés, chez nous et au Népal", a tweeté le Premier ministre indien.

Les Etats-Unis viennent en aide au Népal. Le bureau d'assistance aux désastres à l'étranger (OFDA) "va envoyer une équipe de secours et d'assistance pour répondre au séisme au Népal et a autorisé le déblocage d'un million de dollars pour répondre aux besoins les plus urgents", a écrit Jeremy Konyndyk, directeur de l'OFDA sur Twitter. La France s'est également dite prête à apporter son assistance, annonce l'Elysée dans un communiqué.  

Vous êtes à nouveau en ligne