Depuis la fin de la dictature militaire, la scène musicale birmane bouge

Avec les réformes entreprises par le nouveau régime birman, l\'ouverture est aussi musicale.
Avec les réformes entreprises par le nouveau régime birman, l'ouverture est aussi musicale. (FTV)

En Birmanie, pour les artistes, il est difficile de trouver des scènes pour se produire et la création reste sous contrôle.

Ce sont généralement des reprises de tubes internationaux en langue birmane qui dominent le marché. Mais depuis les réformes entreprises par le nouveau régime, la politique s'immisce dans les textes. Un début dans un pays où tout va très vite.

Le gouvernement birman, dirigé par d'anciens militaires depuis le retrait  volontaire de la junte il y a un an, a depuis lors multiplié les réformes.

Aujourd'hui, il dit vouloir construire un système démocratique et relancer une économie sinistrée, notamment en injectant des principes-clés de l'économie de marché.


La scène musicale birmane en ébullition



AFP, Rangoon (Birmanie)

Vous êtes à nouveau en ligne