De nouvelles violences en Thaïlande

(Radio France © France Info)

De nouvelles violences ont éclaté cette nuit à Bangkok en Thaïlande. Le gouvernement veut déloger les "Chemises rouges" de leur campement. Une personne a été tuée, au moins huit autres blessées dans des affrontements.

Des tirs ont été entendus ce matin à Bangkok, capitale de la Thaïlande. Des coups de feu alors que les autorités ont annoncé qu'elles allaient reprendre une avenue de la ville occupée par 2.000 manifestants antigouvernementaux. Des manifestants qui ont incendié des véhicules militaires.

Les "Chemises rouges" ont juré de ne pas abandonner leur lutte tant que le pouvoir n'aura pas démissionné. Les chances de parvenir à un accord s'amenuisent. Hier l'un des leaders de la rébellion, le général Khattiya Sawasdipol, a été mortellement blessé. Dans des affrontements qui ont suivi, une personne a été tuée et au moins huit autres personnes blessées.

Bangkok est aujourd'hui à l'arrêt. Le métro a été coupé. La plupart des ambassades et des entreprises situées dans le secteur occupé par les "Chemises rouges" ont été évacuées. Dans certains quartiers, l'armée a coupé le courant électrique et brouillé les services de téléphonies mobiles.

Vous êtes à nouveau en ligne