Corée du Sud : le succès des chiens clonés

Voir la vidéo
France 2

En Corée du Sud, une entreprise propose un service unique au monde et qui fait débat : le clonage de chiens.

C'est un grand jour pour Kevin Kenji. Cet homme d'affaires hongkongais en est à sa deuxième visite, ici à Séoul (Corée du Sud). Il vient voir son pékinois. Le chien n'a que quelques semaines, à peine. "Voilà l'original, c'est mon chien, le donneur", dit-il en présentant une photo sur son téléphone. Et d'ajouter : "Il avait quinze ans quand il est mort. (...) Pour moi, c'est le même chien, vraiment". Une copie génétiquement conforme à l'originale, car ce chiot est en fait un clone.

88 000 euros pour un clone

Sooam Biotech, l'entreprise sud-coréenne, propose, moyennant 88 000 euros, le clonage d'animaux de compagnie et le fait à la chaîne, quelque soit la race. Cela s'adresse surtout à une clientèle américaine et chinoise. Créée par Monsieur Hwang, ce vétérinaire controversé, l'entreprise croule sous la demande. Snoopy a été le premier, en 2005. Le clone, l'an dernier, a lui-même été cloné, donnant naissance à trois chiots. Au total, des milliers de chiens pour maîtres fortunés et inconsolables sont nés ici.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne