Chine : un attentat fait trois morts et 79 blessés dans la province troublée du Xinjiang

L\'attentat a eu lieu à la sortie de la gare d\'Urumqi (Chine), le 30 avril 2014.
L'attentat a eu lieu à la sortie de la gare d'Urumqi (Chine), le 30 avril 2014. ( AP / SIPA )

Cette explosion a eu lieu le jour où le président Xi Jinping achevait une visite dans la région.

Nouvel attentat au Xinjiang (Chine). Des assaillants armés de couteaux ont attaqué, mercredi 30 avril, des passants devant la gare principale d'Urumqi, la capitale provinciale, avant de faire exploser une bombe, rapporte la police chinoise, citée par le South China Morning Post (en anglais). 

Le premier bilan officiel de cet attentat qualifié par l'agence officielle Chine nouvelle d'"attaque terroriste violente" fait état de trois morts et 79 blessées. Cette attaque a eu lieu le jour où le président Xi Jinping achevait une visite dans la région.

Une région en proie à des violences ethniques

La région du Xinjiang, patrie des Ouïghours, une ethnie musulmane et turcophone, est régulièrement secouée par des violences inter-ethniques. Les Ouïghours accusent les Hans, l'ethnie majoritaire en Chine, de piller les ressources naturelles de la province et de détruire leur culture.

De son côté, Pékin dénonce des actes "terroristes" imputés à des mouvements séparatistes et islamistes. Après l'attaque, Xi Jinping a déclaré que "des mesures fortes devait être prise pour supprimer le terrorisme". En mars, des militants ouïghours ont égorgé 29 personnes à Kunming.

Vous êtes à nouveau en ligne