MH370 : dans l'attente des analyses du flaperon retrouvé

FRANCE 2

Le fragment d'aile est arrivé le 1er août au centre de Balma, près de Toulouse. France 2 détaille les prochaines étapes.

À Balma (Haute-Garonne), depuis l'arrivée samedi 1er août du fragment d'aile de Boeing retrouvé à la Réunion, l'énigme du MH370 est entre les mains de la justice française. L'enquête est dirigée par trois juges parisiens. Une information judiciaire a été ouverte en France depuis mai 2014, vu la présence de quatre victimes françaises. Mais c'est la Malaisie, pays d'immatriculation de l'avion qui avait la responsabilité de l'investigation. Maintenant, la donne a changé. "Avec ce morceau de l'avion qui s'est échoué sur le territoire français, la France de droit est concernée par l'enquête et va coopérer avec la Malaisie sur cette enquête", explique Bertrand Vilmer, expert en aéronautique de la Cour d'appel de Paris.

Le temps des analyses

Lundi, l'un des juges parisiens dirigera une réunion à huis clos pour fixer le déroulé de la procédure avec autour de la table : gendarmes, experts français et le patron de l'aviation civile malaisienne.
Deux pièces devraient être analysées près de Toulouse dont le fragment d'aile, dès mercredi, en présence d'experts malaisiens et de techniciens de Boeing. Le 1er objectif est de confirmer qu'il s'agit bien d'un fragment de l'avion disparu. L'autre pièce est une valise déchiquetée, elle sera elle aussi examinée dans les prochains jours. Enfin, la zone de recherche pourrait être étendue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne