Bali fête son Nouvel an

Un ogoh-ogoh, une effigie géante en papier mâché, flotte au-dessus de Denpasar, capitale de l’île de Bali, lors d’une procession religieuse le 11 Mars 2013. 
Un ogoh-ogoh, une effigie géante en papier mâché, flotte au-dessus de Denpasar, capitale de l’île de Bali, lors d’une procession religieuse le 11 Mars 2013.  (AFP PHOTO / SONNY TUMBE)

Pendant 24 heures, des dévots hindous balinais défilent dans l’île de Bali. A la fin de la procession, les ogoh-ogoh, d’immenses représentations de divinités en papier mâché, sont incendiés dans les cimetières. Un acte qui symbolise la destruction des éléments négatifs et démoniaques de l'univers.

Puis commence la Journée silencieuse, le Nouvel an balinais connue sous le nom Nyepi, le 12 mars 2013. Le silence, le jeûne et la méditation sont les seules activités autorisées ce jour-là. Il est demandé aux touristes de ne pas sortir de leur hôtel.
 
Les habitants de Denpasar comme ceux de Bali sont principalement hindous. Bali est une île d’Indonésie, le plus grand pays musulman du monde.
Vous êtes à nouveau en ligne