Australie : les ministres interdits de "relations sexuelles avec leurs collaborateurs"

Le Premier ministre adjoint australien, Barnaby Joyce, assiste à une séance parlementaire, le 25 octobre 2017, à Canberra (Australie).
Le Premier ministre adjoint australien, Barnaby Joyce, assiste à une séance parlementaire, le 25 octobre 2017, à Canberra (Australie). (REUTERS)

Cette décision intervient en plein scandale impliquant le Premier ministre adjoint, qui a trompé sa femme avec une collaboratrice désormais enceinte de lui.

Il dénonce "une erreur de jugement choquante". Le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, a décrété, jeudi 15 février, l'interdiction des relations sexuelles entre les ministres et leurs collaborateurs, en réponse à la tempête suscitée par la liaison extra-conjugale de son adjoint avec son ancienne assistante.

Le Premier ministre adjoint, Barnaby Joyce, 50 ans, est dans la tourmente depuis la révélation, la semaine dernière, de sa liaison avec sa conseillère médias, de près de 20 ans sa cadette, qui attend aujourd'hui son enfant. Il est accusé d'avoir également contrevenu aux règles du gouvernement en la faisant nommer dans un cabinet ministériel.

Chantre de valeurs conservatrices

Selon le chef du gouvernement, Barnaby Joyce, pilier de la coalition constituée avec le parti de Malcolm Turnbull, "causé une souffrance et une humiliation extrêmes" à son épouse et à ses quatre filles. D'autant que le Premier ministre adjoint avait été réélu en 2016 après s'être présenté comme un chantre de valeurs conservatrices comme le mariage.

Quelles qu'aient été les affaires acceptables ou sur lesquelles nous fermions les yeux dans le passé, aujourd'hui, en 2018, il n'est pas acceptable pour des ministres d'avoir des relation sexuelles avec des gens qui travaillent pour eux.Malcolm Turnbull

Le Premier ministre australien a donc modifié le code de conduite gouvernemental pour qu'il soit très clair "que les ministres, qu'ils soient célibataires ou mariés, ne doivent pas entretenir de relations sexuelles avec leurs collaborateurs".

Le chef du gouvernement a aussi annoncé que son adjoint prendrait un congé la semaine prochaine. Cette pause permettra à Barnaby Joyce, visé par des appels à la démission, "d'évaluer sa propre position", selon le chef du gouvernement.

Vous êtes à nouveau en ligne