Australie : à cause des cacatoès, les câbles du réseau haut débit ne tiennent plus qu'à un fil

Un cacatoès à huppe jaune photographié à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes), le 20 août 2011.
Un cacatoès à huppe jaune photographié à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes), le 20 août 2011. (MAXPPP)

Selon plusieurs médias anglo-saxons, les oiseaux ont déjà causé près de 80 000 dollars de dommages sur le réseau australien.

"Un problème typiquement australien : les cacatoès et les infrastructures", écrit la NBN (National Broadband Network), l'entreprise publique qui gère le réseau haut débit en Australie. Depuis plusieurs semaines, la compagnie retrouve des câbles de son réseau mâchés et effilochés, détaille la BBC (en anglais), vendredi 3 novembre.

Les coupables sont des oiseaux à huppe jaune : les cacatoès, connus pour être "voraces" et se nourrir habituellement de fruits, de noix, de bois et d'écorce d'arbre. Selon le constructeur du réseau, le remplacement des câbles endommagés par les volatiles aurait déjà coûté 80 000 dollars australiens (environ 53 000 euros).

Des boîtiers installés pour protéger les câbles

La NBN estime que la facture pourrait encore augmenter puisque tous les câbles endommagés n'ont pas encore été retrouvés et que le réseau est encore en construction. "Ils affûtent constamment leur bec, attaquent et déchirent tout ce qu'ils voient, a décrit le responsable du projet de la NBN sur le site de la compagnie (en anglais). Malheureusement, ils ont développé un goût pour nos câbles... Et ces oiseaux sont incontrôlables lorsqu'ils sont en groupe."

Selon la NBN Co, les cacatoès ne s'attaquent pas aux câbles faisant partie du réseau sans fil – protégés par un boîtier en plastique –, mais aux fils accrochés le long des murs. "La couleur ou la position de ces derniers les a peut être attirés", explique Gisela Kaplan, professeur en comportement animal à l'université de la Nouvelle-Angleterre au Guardian (en anglais). Face à cette situation, l'entreprise a annoncé installer des boîtiers de protection sur tous ses câbles dans le futur, pour les protéger des oiseaux.

Vous êtes à nouveau en ligne