Aung San Suu Kyi enfin libre

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'assignation à résidence de la prix Nobel de la paix expirait ce samedi. Des représentants de la junte birmane sont venus ce matin lui lire son ordre de libération. Les barricades de barbelés qui bloquaient l'accès à sa résidence ont été levées ce qui a permis aux centaines de ses partisans de s'approcher de son domicile. Elle leur a demandé de travailler ensemble à l'unisson et à venir l'écouter demain à midi au siège de son parti.

LIBERATION AUNG SAN ok
--'--
--'--

“Nous devons travailler ensemble, à l'unisson... Si vous voulez entendre, venez s'il vous plaît demain à midi au bureau” de
la Ligue nationale pour la démocratie (LND), son parti dissous avec lequel elle a mené tout son combat politique depuis son apparition sur la scène birmane, en

  1. Selon un responsable birman qui s'exprimait sous couvert de l'anonymat,
    Aung San Suu Kyi n'a été soumise à aucune
    condition de la part de la junte et est donc entièrement libre.

(Radio France ©AFP /Soe Than WIN)

La fille du général Aung San, héros de l'indépendance birmane, a passé plus de 15 des 21 dernières années privée de liberté, la junte trouvant toujours une raison pour l'enfermer après chacune de ses libérations. Elle n'a pas circulé librement depuis mai 2003.

Dés que la nouvelle de sa libération a été connue, des milliers de personnes se sont précipitées vers la vieille bâtisse familiale posée sur le bord d'un lac,
en plein centre de Rangoun, attendant que la "Dame" de Rangoun se montre. Certains sont grimpés dans les arbres pour tenter de l'apercevoir.
Un peu après 17h30, heure de Birmanie, elle est finalement apparue devant les grilles de sa
maison, souriant et riant. Elle a saisi une fleur qui lui avait été lancée et l'a glissée dans ses cheveux. Puis elle a regagné son domicile.
Mais ses partisans dont beaucoup portent fièrement des
T-Shirt "Debout avec Aung San Suu Kyi", sont restés sur place.
Et d'autres sont arrivés. Les jeunes militants de la LND tombent dans
les bras les uns des autres. Beaucoup sont assis devant la maison, applaudissant
et brandissant des portraits de celle qui incarne leur espoir d'une vie
meilleure.
“Nous sommes tellement contents. Ce n'est pas seulement la libération de Suu
Kyi, c'est aussi la libération du peuple” a commenté un membre de la LND.

Vous êtes à nouveau en ligne