VIDEO. Christchurch : En hommage aux victimes, un imam récite une prière au Parlement néo-zélandais

BRUT

Pour exprimer son "chagrin" et son "espoir", le Parlement néo-zélandais a invité un imam à prononcer une prière musulmane après l'attentat terroriste qui a visé deux mosquées de Christchurch.

"Salam aleykoum", a prononcé Trevor Mallar devant l'hémicycle. C'est avec cette salutation, qui signifie "que la paix soit sur vous" en arabe, que le président de la Chambre des représentants de Nouvelle-Zélande a ouvert la session parlementaire ce 19 mars. Quatre jours après les attentats de Christchurch qui ont ébranlé le pays, le Parlement a désiré rendre hommage au monde musulman qui a été la principale cible de cette exaction. 

Un symbole 

Pour exprimer "le chagrin" et "l'espoir" devant ses citoyens, le Parlement a invité l'imam Nizam El haq Thanvi à prononcer une prière. Ainsi, en présence des représentants d'autres religions, des versets du Coran ont été récités devant des rangées d'élus politiques encore émus. "Cherchez du réconfort dans la patience et la salât ! Dieu accompagne ceux qui sont patients", pouvait-on entendre résonner dans le silence recueilli de l'assistance.

C'est la première fois qu'un imam récite une prière au sein de ce Parlement. 

Vous êtes à nouveau en ligne