Nouvelle-Zélande : l'auteur des attentats de Christchurch condamné à la prison à vie

Le suprémaciste australien Brenton Tarrant, lors de son procès, le 27 août 2020, à Christchurch (Nouvelle-Zélande).
Le suprémaciste australien Brenton Tarrant, lors de son procès, le 27 août 2020, à Christchurch (Nouvelle-Zélande). (JOHN KIRK-ANDERSON / POOL)

Le suprémaciste blanc Brenton Tarrant avait assassiné 51 musulmans dans deux mosquées en 2019.

C'est une peine sans précédent dans l'histoire de la Nouvelle-Zélande. L'auteur des attentats de Christchurch, Brenton Tarrant, a été condamné jeudi 27 août à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle pour avoir assassiné 51 fidèles musulmans dans des mosquées, le 15 mars 2019. "C'était brutal et sans pitié. Vos actions étaient inhumaines", a justifié le juge Cameron Mander.

Lors de l'énoncé de la peine, le magistrat a souligné que derrière l'idéologie "tordue" de ce suprémaciste blanc australien de 29 ans se cachait une "profonde haine" qui l'a conduit à attaquer des hommes, des femmes et des enfants sans défense. "Il revient à la Cour d'apporter une réponse de rejet catégorique face à des malfaisances aussi haineuses", a encore déclaré le juge.

Condamnation saluée par la Première ministre

La première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a réagi à la condamnation à perpétuité de Brenton Tarrant. "Le traumatisme du 15 mars n'est pas facile à guérir, mais aujourd'hui j'espère que c'est la dernière fois que nous avons à entendre ou à prononcer le nom du terroriste qui en est responsable", a-t-elle déclaré.

Il mérite une vie de silence total et absolu.Jacinda Ardern

Brenton Tarrant avait plaidé coupable des 51 meurtres, de 40 tentatives de meurtre et d'un acte terroriste.

Vous êtes à nouveau en ligne