Nouvelle-Zélande : Brenton Tarrant jugé pour les attentats de Christchurch

FRANCEINFO

Le suprémaciste blanc Brenton Tarrant, qui avait tué 51 musulmans dans des mosquées de Christchurch (Nouvelle-Zélande) en 2019, est jugé jusqu’au 27 août et risque la prison à vie. Il est apparu impassible à l'audience lundi 24 août.

C’est la première fois qu’il est confronté aux familles des victimes et aux survivants. Brenton Tarrant, le suprémaciste australien qui avait tué 51 musulmans en 2019 dans deux mosquées de Christchurch (Nouvelle-Zélande), est resté impassible face aux familles qui se sont adressées à lui lundi 24 août à Wellington. Certaines familles lui ont parlé avec dignité et sans colère. "J’ai décidé de vous pardonner parce que j’ai pas de haine", a déclaré Janna Ezat, mère d’une victime.

Peine prononcée jeudi

En mars 2019, Brenton Tarrant avait pénétré dans deux mosquées et ouvert le feu. Un acte prémédité. Il avait effectué des repérages et s’était filmé avec ses armes avant la fusillade. Son fanatisme meurtrier avait traumatisé toute la Nouvelle-Zélande. Reconnu coupable de 51 meurtres et 40 tentatives, l’Australien de 29 ans connaîtra sa peine jeudi 27 août. il encourt la prison à vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne