La Nouvelle-Zélande bannit les armes de guerre

France 24

Moins d'une semaine après l'attaque terroriste de Christchurch, la Nouvelle-Zélande a interdit jeudi les armes semi-automatiques et les fusils d'assaut.

La législation sur les armes, très permissive en Nouvelle-Zélande, avait permis au tueur d'acheter en toute légalité l'arsenal ayant servi à l'attaque.

Quelques heures après la tuerie, la Première ministre Jacinda Ardern avait promis un durcissement de le loi. C'est désormais chose faite.

"Toutes les armes semi-automatiques utilisées dans l'attaque terroriste de vendredi seront interdites dans ce pays", a-t-elle déclaré jeudi, en détaillant une panoplie de mesures qui concrétisent sa promesse.

Les chargeurs à grande capacité et autres dispositifs qui permettent des tirs plus rapides seront déclarés hors la loi.

La loi sera présentée au Parlement début avril mais dans l'intervalle, des mesures provisoires empêcheront toute ruée sur les armes, ce qui signifie qu'une interdiction est déjà en vigueur.

Vous êtes à nouveau en ligne