Attentats à Christchurch : le suspect de l'attaque contre deux mosquées formellement inculpé pour terrorisme

Des personnes réunies devant la mosquée al-Nour de Christchurch (Nouvelle-Zélande), frappée par un attentat, le jour de sa réouverture, le 23 mars 2019.
Des personnes réunies devant la mosquée al-Nour de Christchurch (Nouvelle-Zélande), frappée par un attentat, le jour de sa réouverture, le 23 mars 2019. (EDGAR SU / REUTERS)

Jusqu'ici, Brenton Tarrant, un suprémaciste blanc, n'était poursuivi que pour le meurtre de 51 fidèles.

Le suprémaciste blanc australien Brenton Tarrant est désormais formellement poursuivi pour terrorisme, pour l'attentat contre deux mosquées à Christchurch (Nouvelle-Zélande), a annoncé la police néo-zélandaise mardi 21 mai. Il avait déjà été inculpé, mais seulement pour meurtre jusqu'ici.

"L'accusation défendra l'idée qu'un acte terroriste a été commis à Christchurch", a indiqué la police dans un communiqué. Le 15 mars, Brenton Tarrant, 28 ans, avait ouvert le feu pendant la prière, tuant 51 fidèles. Dès le départ, la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern avait décrit son acte comme une "attaque terroriste".

Détenu dans une prison de haute sécurité où il est à l'isolement, Brenton Tarrant fait actuellement l'objet d'une expertise psychiatrique visant à déterminer s'il est en mesure d'être jugé. La prochaine audience est prévue le 14 juin.

Vous êtes à nouveau en ligne