Afghanistan : un militaire de Châteauroux tué par une bombe

(Radio France © France Info)

Le sous-officier français a été tué par l’explosion d’une bombe, annonce le ministère de la Défense. C’est le troisième militaire français en trois jours à perdre la vie en Afghanistan, le 39e depuis le début de l’engagement de la France sur ce terrain d’opération, en 2001…

C'est donc la troisième fois en trois jours que l’armée française est endeuillée en Afghanistan.
_ Aujourd’hui, c’est un engin explosif improvisé (IED) qui a sauté au passage d’un convoi logistique de l’armée nationale afghane, accompagné par des militaires français, sur la route reliant Bagram à Nijrab (est de l’Afghanistan).

La victime se trouvait dans un véhicule blindé quand l'engin explosif a sauté. Deux de ses camarades ont été blessés. Les trois soldats appartenaient au 517e régiment du train de Chateauroux (Indre) et au 3e régiment médical de La Valbonne (Ain).
_ Ils faisaient partie de l'équipe de liaison et d'encadrement (OMLT) du 35e bataillon de l'armée afghane.

Lundi, un soldat français avait été tué lors d’un accrochage survenu dans la vallée d’alasay, dans la province de la Kapisa. Un officier, grièvement blessé, avait succombé à ses blessures le lendemain.

Ces nouveaux décès portent à 39 le nombre de militaires tués en Afghanistan depuis l’engagement de la France sur ce terrain d’opération, en 2001.
_ Le contingent français compte environ 3.500 hommes dans ce pays.

Gilles Halais, avec agences

Vous êtes à nouveau en ligne