Afghanistan : le bilan du glissement de terrain revu à la baisse

Les pluies torrentielles ont provoqué un gigantesque glissement de terrain dans la province du Badakhshan, au nord-est de l\'Afghanistan.
Les pluies torrentielles ont provoqué un gigantesque glissement de terrain dans la province du Badakhshan, au nord-est de l'Afghanistan. ( REUTERS / FRANCETV INFO)

Après avoir été porté à 2 100 morts, le bilan du glissement de terrain en Afghanistan a été revu à la baisse, par le gouverneur de la province du Badakhshan.

Après avoir été porté à 2 100 morts, le bilan du glissement de terrain en Afghanistan a été revu à la baisse, samedi 3 mai, par le gouverneur de la province du Badakhshan, dans le nord-est du pays. Shah Waliullah Adeeb a confirmé la mort de 300 personnes et annoncé la fin des opérations de recherche d'éventuels survivants, car les habitations sont ensevelies sous des mètres de terre.

Le vice-gouverneur, Mohammad Bedar, a précisé de son côté que le nombre total des victimes ne dépasserait pas au final les "500 morts".

Une vallée encaissée

La catastrophe est survenue vendredi dans le district d'Argo de la province du Badakhshan, une région pauvre et montagneuse frontalière du Tadjikistan, de la Chine et du Pakistan, et relativement épargnée par les violences des insurgés talibans. A la suite des pluies torrentielles, un torrent de boue et de pierres a coulé le long d'une vallée encaissée, touchant principalement le village d'Aab Bareek où vivent plusieurs centaines de familles.

Un peu plus tôt dans la journée, le porte-parole de la province avait annoncé la mort de 2 100 villageois membres de 300 familles. Les Nations unies avaient quant à elles évoqué un bilan de 350 morts.

 

REUTERS

Vous êtes à nouveau en ligne