Afghanistan: enquête de l'Otan sur la bavure de Kunduz

(Radio France © France Info)

Des enquêteurs de l'OTAN se sont rendus ce matin dans la province de Kunduz pour tenter de déterminer les circonstances d'un bombardement de l'Alliance qui a fait plus de 70 morts hier. Il y aurait de nombreux civils parmi les victimes, dont des enfants.

Les forces allemandes ont indiqué que le bombardement avait tué
57 insurgés, affirmant que des “personnes non impliquées n'avaient
sans doute pas été blessées'.” Les camions-citernes visés, selon la
Bundeswehr, étaient susceptibles d'être utilisés par les talibans
pour perpétrer un attentat-suicide contre une base allemande située
non loin.
A Bruxelles, le secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh
Rasmussen a reconnu vendredi que des civils pourraient figurer parmi
les victimes:“ Un certain nombre de talibans ont été tués et il y a
également une possibilité de victimes civiles.”'

Une
délégation de l'OTAN sous la direction du vice-amiral américain
Gregory Smith, responsable de la communication de l'ISAF à Kaboul,
s'est rendue sur place ce matin pour tenter d'en savoir plus.

Dans une interview au quotidien Bild publiée aujourd'hui, le ministre allemand de la Défense Franz Josef
Jung a défendu ce bombardement de l'Otan: “Quand à six kilomètres de nous, des talibans prennent deux citernes d'essence, cela représente un grand danger pour nous...

Vous êtes à nouveau en ligne