Mort de Charles Aznavour : l'Arménie est en deuil

France 2

Depuis l'annonce du décès de Charles Aznavour, l'émotion est vive en Arménie, le pays d'origine de ses parents. Le Premier ministre Nicol Pachinian a décrété une journée de deuil national.

Sur les hauteurs d'Erevan (Arménie), ils sont des centaines mardi 2 octobre à venir saluer la mémoire de Charles Aznavour au siège de sa fondation. Parmi eux, de nombreux étudiants francophones avec leur professeur. Tous sont très émus. "Pour l'Arménie, Charles Aznavour est une personne très importante", témoigne une jeune fille. À l'intérieur du bâtiment où résonne la voix du chanteur, un livre de condoléances a été déposé. Les pages sont vite couvertes d'éloges pour celui qui, de l'avis unanime, fut le meilleur ambassadeur de l'Arménie.

Un hommage unanime du peuple arménien

Dès lundi 1er octobre au soir, à l'annonce de sa mort, c'est vers la place qui porte son nom, au centre de la capitale, qu'ont convergé les Arméniens. Parmi eux, Nicol Pachinian, le Premier ministre de cette petite république du Caucase. Il vient de décréter un deuil national pour le jour des funérailles de Charles Aznavour. Une Arménienne de 74 ans est venue se recueillir, elle n'a pas réussi à dormir. L'hommage des Arméniens est unanime pur celui qu'ils auraient voulu éternel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne