"La Promesse", une histoire d'amour au cœur du génocide arménien

France 3

Le génocide arménien, qui a fait 1,5 million de morts il y a un siècle, a fait l'objet de nombreux documentaires, mais très rarement de films. La Promesse relève ce défi avec une histoire d'amour au milieu de ce drame.

Michael est arménien. Son vœu le plus cher est de devenir médecin et il part étudier à Istanbul. À la veille de la Première Guerre mondiale, dans l'Empire ottoman, Arméniens et Turcs vivent en harmonie. Mais un jour tout bascule, alors que Michael vit une belle histoire d'amour, les Arméniens de Turquie deviennent indésirables. D'abord ils sont chassés de leur maison, puis persécutés et enfin massacrés. Villages pillés, islamisation forcée et des familles entières emmenées dans le désert brûlant. Objectif du gouvernement turc : régler définitivement la question arménienne.

Un mélodrame

De 1915 à 1923, 1,5 million d'Arméniens seront exterminés. La Promesse montre autant le génocide que sa négation totale par la Turquie. Pour raconter, il y aura les reporters, les survivants et leurs descendants. Malgré son côté très mélo, ce film, qui sort mercredi 29 novembre au cinéma, a le mérite de raconter le tout premier génocide du XXe siècle reconnu presque partout dans le monde sauf là où les bourreaux l'ont perpétré.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne