L'Allemagne vote la reconnaissance du génocide arménien, la Turquie rappelle son ambassadeur

Des Arméniens tiennent des pancartes de remerciement dans le parlement allemand après le vote de reconnaissance du génocide arménien à Berlin (Allemagne), le 2 juin 2016.
Des Arméniens tiennent des pancartes de remerciement dans le parlement allemand après le vote de reconnaissance du génocide arménien à Berlin (Allemagne), le 2 juin 2016. (ODD ANDERSEN / AFP)

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a prédit de "sérieuses" conséquences sur les rapports bilatéraux.

Un vote qui provoque le courroux d'Ankara. Les députés allemands ont adopté une résolution reconnaissant le génocide arménien, jeudi 2 juin. La Turquie a rappelé son ambassadeur à Berlin, tandis que son président, Recep Tayyip Erdogan, a prédit de "sérieuses" conséquences sur les rapports bilatéraux

Le texte intitulé "Souvenir et commémoration du génocide des Arméniens et d'autres minorités chrétiennes il y a 101 ans" a été adopté à la quasi-unanimité des présents (une voix contre et une abstention) à la mi-journée. Des personnes présentes dans le public ont brandi des panneaux sur lesquels on pouvait lire "Danke" (merci).

"Une résolution nulle et non avenue"

"La reconnaissance par l'Allemagne de certaines allégations infondées et déformées constitue une erreur historique", a réagi le porte-parole du gouvernement turc, Numan Kurtulmus, ajoutant que, "pour la Turquie, cette résolution est nulle et non avenue".

La chancelière allemande Angela Merkel a quant à elle souligné, peu après le vote auquel elle n'a pas participé, que son gouvernement voulait favoriser "le dialogue entre l'Arménie et la Turquie". Elle a réaffirmé que les trois millions de personnes d'origine turque vivant en Allemagne en "étaient et restaient" des citoyens à part entière.